Les langues étrangères et l’employabilité des Français

Le ROI de la maîtrise d’une langue étrangère

L’employabilité d’une personne, c’est sa propension à séduire une entreprise de manière autonome. Cet attrait se fait via la mise en valeur de ses compétences, ses qualifications, son savoir-faire, et son savoir-être. La maîtrise d’au moins une langue étrangère représente un moyen fortement recommandé pour développer son employabilité.

Langue étrangère, une compétence clef dans la recherche d’emploi

Aujourd’hui, sur les sites de recherche d’emploi, une langue étrangère est demandée dans plus de 2 annonces sur 3. Les entreprises à envergures internationales étant prédominantes sur le marché de l’emploi, une langue étrangère est un atout majeur de recrutement. Sachez d’ailleurs que, même dans une entreprise de spectre national, la maîtrise d’une langue peut jouer en votre faveur. Par exemple, entre 2 candidats de même profil, c’est celui qui maîtrisera l’anglais, ou une autre langue, qui sera choisi. Oui, même les chefs d’entreprises franco-françaises rêvent de développement international, quitte à envisager cela dans un avenir lointain et hypothétique.

En ce qui concerne les grands groupes, la question ne se pose même plus. « Parler couramment une langue étrangère est le minimum requis pour entrer dans un grand groupe ». C’est Dominique Vichaux qui le dit, président de Korn Ferry (grand groupe spécialisé dans le recrutement de dirigeants).

Vous êtes en poste ? Ça vous concerne aussi                                            

Évolutions de poste, promotions, augmentations de salaire, mobilité, etc. Maîtriser à minima une langue étrangère impacte directement ces aspects de la vie professionnelle. La maîtrise de l’anglais par exemple est un indispensable pour une carrière à l’international. C’est justement dans les carrières à l’international que l’on trouvera les plus belles opportunités : Postes plus intéressants, hiérarchie plus haute, salaires plus élevés. Avec la maîtrise d’une langue étrangère, tout cela est rendu possible.

Cela est toujours vrai, avec un impact plus ou moins fort selon les postes et les secteurs d’activités. Les secteurs d’activité les plus concernés sont ceux de la Banque, de l’Environnement et des Nouvelles Technologies. En outre, devront parler une langue étrangère par ordre d’importance, les cadres et dirigeants, les employés, les techniciens et ouvriers.

Bilingue VS non-bilingue, l’écart des salairesMoney-Increase

On dit qu’un(e) assistant(e) / secrétaire bilingue disposera d’un salaire 10% plus élevé que celui d’un(e) collègue monolingue. L’écart serait de 18% pour un profil comptable. Dans les faits, il est assez délicat de calculer l’écart exact de rémunération entre deux types de profils. Heureusement pour nous, La société Michael Page a sorti une étude des rémunérations 2017. Cette étude se concentre sur les tendances nationales du marché de l’emploi et détaille les rémunérations moyennes par poste. En voici un extrait ci-dessous :

 

 Rémunération brute moyenne selon expérienceRémunération brute moyenne selon expérienceRémunération brute moyenne selon expérience
Poste occupé0 à 2 ans2 à 5 ans5 à 15 ans
Standardiste22 à 25 K €24 à 27 K €26 à 28 K €
Standardiste bilingue24 à 27 K €26 à 30 K €28 à 32 K €
Assistant(e) de direction24 à 29 K €28 à 35 K €30 à 40 K €
Assistant(e) de direction bilingue27 à 32 K €30 à 36 K €35 à 50 K €
Assistant(e) d'équipe18 à 23 K €22 à 26 K €25 à 32 K €
Assistant(e) d'équipe bilingue22 à 25 K €24 à 30 K €28 à 34 K €
Assistant(e) marketing21 à 24 K €23 à 30 K €28 à 36 K €
Assistant(e) marketing bilingue24 à 28 K €26 à 32 K €30 à 45 K €

Quelle langue étrangère faut-il ajouter à son arc ?

Sans surprise, l’anglais arrive en tête du classement, présent dans plus de 12% des offres d’emploi sur le marché. Il est suivi de loin par l’allemand avec 1.65% des annonces, l’espagnol avec 0.56%, puis l’italien avec 0.31%. Après cela, dans l’ordre, vous trouverez le russe, le néerlandais, le chinois, l’arabe, et le portugais.

Dans tous les cas, chaque langue étrangère a sa valeur. Là où l’anglais sera plus demandé, les autres langues étant plus rares, elles ouvriront les portes de belles opportunités.

Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre

Le monde de la formation professionnelle est très fourni en matière de langue étrangère. De plus, il existe de nombreuses solutions pour faire prendre en charge sa formation, pour prendre des cours sans impacter son agenda, etc.

Alors, dites-moi, vous attendez quoi ?

Lucie jacob, Consultante Formation
1to1PROGRESS

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *